Pour la résistance citoyenne

Publié le par Mouvement Démocrtique et Social -Algérie


Mouvement Démocratique eT Social 


Appel aux démocrates

Pour la résistance citoyenne

Cet appel est adressé à toutes les forces sociales et politiques patriotiques, démocratiques et de progrès, au mouvement citoyen, aux femmes, aux jeunes, aux travailleurs et producteurs de richesses, aux victimes du terrorisme islamiste et aux patriotes qui ont fait face au terrorisme les armes à la main, aux intellectuels et hommes de science et de culture, aux cadres sincères de la Nation.

 

Aujourd’hui, notre pays se trouve à la veille d’un moment décisif pour son avenir : Les élections présidentielles d’avril 2009. Une échéance qui remet à l’ordre du jour la question de l’alternance et de la légitimité démocratique.

Le pouvoir s’est appuyé sur un parlement corrompu et largement discrédité pour amender la constitution à la sauvette, afin de permettre au Président de pouvoir se présenter aux élections présidentielles, une fois de plus. Des élections verrouillées qui ne laissent pas de place à l’alternance et aggravent dangereusement le désespoir des citoyens qui se sentent plus que jamais exclus du débat et des décisions qui engagent leur avenir.

Partout dans le monde, la montée puissante de l’aspiration des peuples au changement rencontre un écho positif et fait reculer l’arbitraire.

 

Chez nous, le peuple se heurte au mépris du pouvoir qui privilégie les intérêts étroits, le clientélisme et la corruption au détriment des intérêts supérieurs du pays.

Un pouvoir dont la politique économique et sociale désastreuse a réduit les couches populaires à la mendicité et endetté les couches moyennes, sans apporter de solutions aux problèmes de fond, malgré l’embellie financière exceptionnelle.

 

Les clans du pouvoir, représentés par des partis/Etat, coupés de la société refusent le verdict transparent des urnes. Avec beaucoup d’arrogance, un de leurs représentants a même avoué : « l’opposition ne prendra jamais le pouvoir ! ». 

C’est la démarche autoritaire et antidémocratique du pouvoir qui met en péril la stabilité et la sécurité de l’Etat et de la société ! Il s’agit de nous dresser contre cette démarche de manière offensive.

 

L’union démocratique la plus large, au-delà des divergences politiques et des a priori idéologiques, au-delà des expériences malheureuses du passé, constitue la seule réponse possible pour créer le déclic dans la société, ouvrir une brèche de liberté dans le système politique qui a mené le pays à l’échec, et prévenir tout dérapage qui peut avoir des conséquences incalculables.

 

C’est dans cette perspective que le congrès du MDS organisé les 25 et 26 décembre 2008, a décidé d’appeler à une « conférence des démocrates pour la résistance citoyenne». Une conférence pour débattre, se concerter et échanger nos points de vue de manière autonome et en dehors de tout calcul politicien, pour trouver et mettre en oeuvre une démarche commune, en mesure d’assurer l’adhésion la plus large des forces populaires du changement, et faire face à la situation dans laquelle se trouve le pays.

                                                                                                                  Alger le 29 janvier 2009

                                                                                                                         Hocine Ali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article